Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 09:08

Deux points principaux à l’ordre du jour de ce conseil :

Présentation du CEVA et de son prolongement sur la vallée de l’Arve et le débat d’orientations budgétaires

Ceva

Le responsable pour RFF du projet nous a décrit l’évolution de l’offre ferroviaire dans le cdre du CEVA : modernisation des infrastructures (pour 234 Millions d’euros :Etat 45Mo, Région 55 Mo , Département 65Mo . Les communautés de communes ne participant que pour 0,5 Mo.

Pour notre vallée, il est prévu deux trains par heure, la plaque tournant de ce dispositif étant la gare de La Roche : tous les trains passent par La Roche et vont pour la moitié sur Annemasse-Genève, l’autre moitié vers Annecy avec possibilité de prendre une correspondance à La Roche pour Annemasse.

J’ai posé la question de savoir s’il était envisagé un service de bus qui permettraient de gagner du temps en rejoignant directement Annemasse, à partir de Bonneville, en évitant le détour par La Roche. La réponse fut très évasive….

Débat d'orientations

M. Valli nous a présenté une analyse du contexte global servant d’ alibi à une action locale sans vision d’avenir, s’accommodant d’une situation où la précarité gagne pour une bonne partie de la population.

Notre réponse fut la suivante :

D’un point de vue général, nous sommes au regret de constater que la politique de la CCFG n’est que l’addition des choix des communes. Il suffit d’assister à une réunion de la commission voirie pour voir qu’une des préoccupations essentielles de nombreux conseillers est de veiller sur le pourcentage de moyens mis sur la commune dont ils sont issus.

Nous ne pouvons non plus nous satisfaire de l’absence de volonté réelle de respecter les pourcentages de logements sociaux sur l’ensemble des communes de la CCFG alors qu’il y a 18000 foyers en précarité de logement dans notre département bien que celui-ci soit un des plus riches de France.

(pourcentages de logements sociaux : départemental 11%, régional 16% et national 18% , source INSEE)

Alors que notre scot et autres documents d’urbanisme préconisent de favoriser les modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, on peut constater que les investissements réalisés en voirie cette année et envisagés pour l’an prochain ne prévoient quasiment pas de pistes cyclables alors qu’on dépense pour la voirie des centaines de milliers d’euros. Le maillage de notre territoire en pistes cyclables n’étant affiché qu’en objectif, du plus bel effet sur les cartes , mais sans date de réalisation.

Le seul projet positif dans le domaine des transports, démarrant prochainement, est le pôle multimodal, largement impulsé par la région, qui sera malheureusement limité par la présence de Gamm Vert sur les 2/3 du tènement foncier libéré par RFF à proximité immédiate de la gare de Bonneville.

Nous aurions souhaité que la CCFG se montre pionnière en matière d’utilisation du vélo en tant que mode de déplacement, en prévoyant par exemple qu’aucune réfection de chaussée ou de trottoir ne puisse se réaliser sans être accompagnée d’une place faite aux vélos et qu’en liaison avec les autres collectivités on impulse un service de type vélib…

En ce qui concerne le tourisme, plutôt qu’une vision étroite se limitant exclusivement au territoire de la CCFG, on pourrait envisager de profiter de notre position centrale pour proposer des activités en partenariat avec les stations et sites exceptionnels qui nous entourent, même s’ils sont extérieurs à notre collectivité (transports en bus, vente de forfaits, visites accompagnées…)

Dans le contexte difficile que vivent beaucoup de nos concitoyens, il est d’autant plus important qu’un euro dépensé le soit à bon escient. Ceci n’est pas le cas quand on dépense 38000 euros dans une opération de communication en sponsorisant le cyclisme professionnel, même si c’est sous couvert d’une soi-disant école de cyclisme, projet d’ailleurs mort-né depuis que la directrice de communication d’EUROPECAR a annoncé le retrait de sa société concernant le cyclisme. Va-t-on s’entêter dans ce type de projets ?

Tous ces éléments font que nous n’approuverons pas ces orientations budgétaires

Bonnes fêtes à tous, meilleurs voeux pour cette nouvelle année!

Partager cet article
Repost0

commentaires