Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 10:23

Point principal de l’ordre du jour le « débat d’orientation budgétaire » (DOB) débat qui n’avait de débat que le nom car à part l’exposé obligatoire de M. Valli, notre réponse fut le seul élément de débat, aucun autre conseiller communautaire n’ayant quelque chose à dire…Belle illustration de la démocratie locale.

Voici notre réponse:

Comment participer à un débat alors qu’on doute fortement de la sincérité de la description lénifiante qui est faite de la situation et des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient ?

En regardant les faits

La vallée est toujours aussi polluée, nous étouffons toujours sous un nombre croissant de voitures, les budgets alloués aux alternatives à la voiture sont toujours largement insuffisants, ils apparaissent curieusement l’année qui précède les élections.

Vous avez d’emblée pénalisé le pôle multimodal en permettant à Gamm Vert d’occuper les 2/3 de l’espace disponible autour de la gare qui n’est devenue qu’une gare secondaire où de nombreux trains ne s’arrêtent même plus, où la SNCF, qui pratique la même politique que vous en matière de réduction des dépenses de fonctionnement, n’a même pas jugé bon de laisser un agent au guichet !

Heureusement il y a l’arrivée du Léman Express mais celui-ci ne doit que très peu à votre action.

Non, tout ne va pas pour le mieux dans la gestion de la CCFG !

 Il suffit d’aller à une des trop rares commissions enfance, qui ne s’est pas réunie l’an dernier et qu’on réunit juste avant les élections, pour se rendre compte que la « poussière est mise sous le tapis » : on y apprend qu’il y a de gros problèmes sur deux sites de restauration scolaire à Marignier et que sans que les élus de Marignier n’en aient été informés, les promesses qui leur avaient été faites n’ont pas été tenues. On apprend aussi le travail impressionnant que doit faire le personnel d’encadrement  du périscolaire qui doivent en plus servir de « bouche trou » quand il y a des absences en animation. A force d’user le personnel jusqu’à la corde, le système va finir par craquer.

En matière de requalification des voiries, on constate que l’argent peut être dépensé par millions pour mettre des pavés en granit, sans pour autant améliorer la sécurité des piétons en supprimant les trottoirs et sans prévoir de pistes cyclables (dont on voudrait bien voir les 20km réalisés pendant le mandat comme c’est écrit dans le dernier bulletin de la ccfg). Cet urbanisme extrêmement minéral, combiné à l’alignement de béton des immeubles fait ressembler nos centres à une banlieue de Lyon ! Avec le réchauffement de la planète, pour ne pas étouffer lors des canicules, Il faut au contraire verdir les centres, ce qui sera difficile quand vous laissez les immeubles se construire au ras des trottoirs.

Constat aussi que nous faisons avec les agriculteurs, c’est la diminution constante des terres agricoles par l’implantation de voies rapides, comme la très coûteuse déviation de Marignier alors que l’autoroute est loin d’être saturée, par l’extension des ZA qui devraient être densifiées surtout quand il y a réduction d’activité comme à l’ancienne CPOAC .

Points positifs que nous relevons : comme nous l’avons déjà dit les médiathèques qui fonctionnent bien, le portail famille qui est très apprécié et l’augmentation promise du recours aux travaux en interne pour en baisser les prix.

Au total un constat et des perspectives qui illustrent bien la phrase de Greta Thunberg que nous avons déjà citée dans un article(en substance): le pire pour la planète ce n’est pas que les politiques et les décideurs ne fassent rien, c’est qu’ils fassent semblant de faire quelque chose.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires