Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 13:13
A Fribourg, les 29 et 30 septembre j'y étais pour un voyage de formation sur l'urbanisation  écologique et le développement durable.
Depuis 1975, cette ville s'est battue pour que cela devienne une priorité quotidienne et le résultat est aujourd'hui à la hauteur, par quatre grands axes qui ont permis cela :
- La promotion des énergies nouvelles
- La démocratie participative
- La politique des déplacements
- Une autre forme d'urbanisme et d'aménagement du territoire.

1/ promotion des énergies nouvelles ::
La politique énergétique et les financements sont innovants.
5% de l'électricité est déjà en énergies renouvelables pour attendre 10% en 2010.
Le secteur solaire apporte aujourd'hui une puissance de 2383 MW ayant permis la création de 700 emplois.

2/ démocratie participative :
Axe transversal de toutes les politiques menées, elle associe les citoyens aux projets de la ville par des comités de quartier, et par l'éducation permanente.
La qualité de l'environnement ainsi que la qualité de vie de ces habitants , sont au cœur de toutes les initiatives.

3/ la politique de déplacements :
Afin de diminuer de 25%, les émissions de CO2 de l'agglomération, priorité a été faite au tramway et au vélo (9000 places de parking, 7 lignes de tram), la diminution et la limitation de la circulation automobile étant un choix majeur.
Dans cette ville de 215 000 habitants, 500 000 déplacements quotidiens se sont vus diversifiés ( 40% sont effectués en voitures particulières, 30% en transport public et 30% en vélo).

4/ l'urbanisation et l'aménagement :
Ils se sont organisés autour de la densification des constructions, avec de la mixité fonctionnelle et sociale, une mixité de l'habitat qui doit répondre au label basse énergie et à l'obligation de se raccorder au chauffage urbain (chaufferie à cogénération : 70%l de bois de la région et 30% de gaz naturel).
Ces obligations sont inscrites dans les contrats de vente des terrains.
En terme de gouvernance, la maîtrise du foncier a permis à la municipalité d'imposer ces choix. Les espaces verts entre les ensembles sont sans clôture et partagés avec tous.
La collecte des eaux de pluie permet la gratuité de celle des toilettes et de l'arrosage des jardins. Le tri des déchets et le ramassage sont deux fois supérieurs à ce que nous faisons.
Enfin la perméabilité entretenue de certains terrains, permet le retour des eaux de ruissellement à la nappe phréatique.

Conclusion :
La ville est devenue un espace de silence où les enfants peuvent sans risque s'approprier bien des endroits, allant à l'école à pied en vélo ou même en trottinette. L'humain a été replacé dans le cœur de la cité
Aujourd'hui, cela prouve que le quartier durable est techniquement et financièrement  réalisable avec une réglementation thermique généralisée.
C'est une nouvelle manière  d'aménager la ville en associant notamment les populations les plus défavorisées. Pourquoi pas une telle politique à Bonneville aujourd'hui ! Nous avons les plans qui donnent à construire. Osons, la ville de demain !       
   Jocelyne  Leclerc
Partager cet article
Repost0

commentaires