Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 16:04

 

 

Premier point à l’ordre du jour : approbation du PV de la séance précédente.

Nous avons annoncé que nous voterions contre ce pv pour deux raisons :

-le pv affirmait que M. Saddier était absent de ce conseil  (dont il avait, comme d’habitude,  lui-même fixé la date), pour la deuxième fois consécutive,  avec  cette fois-ci, comme alibi des « raisons familiales ».

 C’était faux, comme nous pouvons le voir sur cette photo prise à Cornier lors d’une réunion UMP à l’heure du conseil. (Photo issue du site du D.L.)

UMP_15_12_12.jpg 

 

L’ attitude de M.Saddier est choquante sur trois plans :

-La présidence du conseil municipal est une fonction importante d’un Maire

-Le fait de préférer assister à une réunion de son parti politique témoigne du peu d’importance qu’il accorde à la démocratie municipale

-Ne pas avoir le courage de ses actes et mentir ainsi à la population est indigne de la fonction.

M. Saddier a fait, pour une fois, « profil bas » se bornant à dire qu’il avait le droit de se faire représenter par un adjoint.

L’autre raison était le manque de fidélité aux débats  lors de l’affaire SIMORA où rappelons le, la commune a été condamnée à verser une indemnité de plus de 250.000 euros HT à la société SIMORA.

M. Saddier a encore pris des libertés avec la réalité, affirmant que la commune avait mis fin au bail à cause du faible loyer . Ceci était faux. La  vraie raison, avouée par M. Valli  lors du conseil précédent étantune erreur d’appréciation  sur  l’extension d’une autre société. M. Saddier a même eu l’aplomb de déclarer que cette affaire avait été réglée au mieux pour la commune.

 

 

Débat d’orientation budgétaire :

Peu de nouveautés dans les orientations prévues pour 2013, persistance des erreurs de réflexion.

En réponse, nous avons lu le texte suivant :

DOB 2013 Réponse des élus de la liste Bonneville citoyenne et solidaire.

 

Contexte international et national : le système libéral impose à la planète une crise très inégalement répartie, tandis que certains n’ont pas le minimum vital, d’autres construisent des stades climatisés dans le désert ; tandis que les profits des actionnaires et des dirigeants du CAC40 augmentent, les marchés financiers largement spéculatifs imposent des régressions sociales et des austérités budgétaires dans les services publics. Notre commune n’échappera pas à ce contexte et subira cette année encore un gel des dotations.

Raison de plus pour que chaque euro soit dépensé de manière efficace.

 

Les orientations budgétaires de la commune :

 

Nous approuvons les investissements en direction de la jeunesse et la mise en accessibilité des locaux municipaux.

 

Pour le reste, il s’agit d’une énumération de dossiers déjà largement débattus et qu’on pensait même réglés.

 

La reconversion du site de l’ancien hôpital : votre texte rappelle que le bâtiment sera démoli, aucune mention de la préservation de la partie ancienne. Nous ne pouvons que rappeler notre opposition à cette atteinte à la mémoire de la commune. Vous affirmez maintenant, lors de réunions publique qu’un tiers du tènement sera consacré à un espace vert, qu’un autre tiers sera consacré aux services à la population et que seul un dernier tiers sera consacré à des constructions de logements. Nous nous réjouissons que votre position évolue vers ce que nous avions défendu dès le début, mais il aurait fallu le dire dans le cahier des charges du concours d’idée qui a coûté près de 200 000 euros à la commune sans correspondre aux besoins des Bonnevillois. Votre nouvelle position mérite encore d’être précisée : de quels services à la population parle-t-on ? Il manque encore à votre évolution la prise en compte de la nécessité de maintenir un parking important pour permettre un jour de libérer la place de la Mairie de l’emprise des voitures individuelles.

Nous demandons que des partenariats avec des services publics (santé, aide aux personnes, activités socio-culturelles…) soient réellement recherchés, cela permettrait aussi de partager les coûts de réaménagement.

 

La place de la Mairie : les travaux de ce projet inutile et coûteux sont malheureusement largement engagés, les dépenses dépasseront probablement largement les quatre millions d’euros et pénaliseront durablement les finances de la commune, limitant les moyens d’action pour d’autres investissements.

 

L’aménagement du pôle multimodal : nous demandons que la Mairie engage des négociations avec Gamm’vert afin de trouver un lieu d’implantation qui permette au nécessaire pôle multimodal de Bonneville d’avoir la dimension suffisante, sinon Bonneville sera le maillon faible des transports collectifs dans la vallée.

 

La reconversion du gymnase de la rue Pertuiset : Nous avions dénoncé le cadeau fait à un opérateur privé (un bail de 30 ans avec un loyer mensuel de 500 euros seulement pour 900 m² en hyper-centre) , sans réelle recherche d’autres partenaires. Nous pensions ce dossier ficelé, nous somme agréablement surpris de voir que les discussions continuent. Y aurait-il des événements dont le conseil municipal n’a pas été informé ?

 

En conclusion, les orientations budgétaires que vous proposez cantonneront Bonneville à un rôle de cité dortoir de Genève, mal desservie et déclinante sur le plan économique. 

 

Peu d’avancées dans les réponses de M. Saddier, si ce n’est, à propos du pôle multimodal,  l’annonce de négociations en vue d’acquérir  un terrain proche de la Gare, dans le quartier du Bouchet afin de réaliser un Parking, qui devrait être accessible par un sous-terrain. Il est temps de se rendre compte, comme nous l’avions dit depuis le début, que le pôle multimodal était sous-dimensionné. Il aurait été préférable de ne pas autoriser, de manière précipitée, Gamm vert à reconstruire à proximité immédiate de la gare, un important parking aurait été réalisable sans sous-terrain !

Les autres questions à l’ordre du jour ont fait consensus, si ce n’est la convention avec TV8 Mont Blanc où la CCFG paiera plus de 16.000 euros HT pour des reportage à la gloire des réalisations de ses Maires qui, sinon, n'auraient pas mérité l'attention des journalistes !

 

Clôture du conseil vers 22h30

 

Partager cet article
Repost0

commentaires