Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 20:16

 

Le procès-verbal du conseil du 2 avril n’ayant pas été rédigé, nous n’avons pas pu l’approuver.

Nous avons protesté face à cet état de fait qui nous obligera au prochain conseil à revenir sur des débats datant de plusieurs mois.

Gymnase de la Rue Pertuiset : Les commerçants ayant été massivement invités à ce conseil pour ce point 28 de l’ordre du jour, il nous a été proposé de traiter ce point avant les autres, ce que nous avons  bien sûr accepté.

Ce point concernait un projet d’installation d’une activité privée de « jorkiball » (genre de foot en salle) + quelques jeux d’enfants (payants) et une petite restauration : la Mairie se propose de louer dans un premier temps, puis de vendre si l’activité est rentable  la totalité des 900m² du gymnase Pertuiset (sous la cour du lycée) .

Le projet avait déjà été préparé par un architecte et nous avons eu un diaporama des futures installations. Trois personnes ont apporté leurs  commentaires  :  le représentant de la société propriétaire de la licence « jorkyball » (qui demandera à l’exploitant 16000 euros de licence), l’exploitant (qui dit vouloir investir 700 000 euros) et l’architecte lui-même.

 Les commerçants présents se sont montrés très favorables à ce projet qui présentait l’avantage incontestable de supprimer l’actuel mur dont tout le monde s’accorde à dire qu’il ne doit pas rester en l’état. Une seule remarque dubitative d’un commerçant : « il faudra en vendre des cocas pour couvrir l’investissement !».

Le projet ayant été présenté par M. Saddier, les conseillers de la majorité  ont approuvé comme un seul homme la demande de dépôt  du permis de construire.

N’ayant pas eu l’ensemble des éléments de ce dossier  ( licence, montant de l’investissement, tarifs pour les usagers…), nous avons pris les positions suivantes :

D. Adou s’est abstenue . explication  de vote : Je me suis abstenue car je n'ai pas assez d'élément sur le sujet et que je suis très dubitative.

R. Pourraz s’est abstenu explication de vote :sensible au fait d'utiliser ce local vide mais hostile au fait que des activités sportives et ludiques soient livrées au marché privé

 

L. Vigouroux a voté pour, explication de vote : J ai voté pour le projet présenté dans la mesure où la rue Pertuiset à une vocation commerciale ( qu’ il me parait utile de conforter) et que l’espace est difficile à aménager ; par ailleurs la commune ne fait pas d'investissement pour aménager les lieux. J'espère que le projet est viable

JJ. Vinurel a voté contre, explication de vote :

Si tout le monde reconnaît la nécessité de faire disparaître ce mur et de relancer l’activité au centre de Bonneville,  il y a pourtant plusieurs raisons à ce vote contre :

Un unique projet déjà «  ficelé » nous a été présenté  alors que des alternatives existaient (salles d’activité en complément du ScartaB, salles de réunion type « maison des associations », maison des parents ,mur d’escalade…..) et n’ont jamais été discutées.

Le site de l’ancien hôpital sera consacré à une opération immobilière et ce gymnase, donné à la commune à titre gratuit par la région, est le dernier endroit de l’hyper centre où la commune est propriétaire  et donc décideur des activités. D’autres communes ont fait un choix différent : Marnaz avec la Pyramide ou La Roche avec le clos de la MJC. Ces lieux de rencontre de la population seront d’autant plus nécessaires que la population est annoncée en forte augmentation.

Ce choix marque aussi l’intrusion du privé à but lucratif dans les activités de loisirs sportifs proposés à nos jeunes. Combien à Bonneville ne pourront pas en bénéficier pour des raisons financières ?

Cette mise devant le fait accompli, sans dialogue avec la «  commission sports et jeunesse » ni avec  le conseil des jeunes, ni avec les services sociaux, ni avec  le monde associatif…est caractéristique du fonctionnement autoritaire de M. Saddier

Eau et assainissement :

Le rapport annuel nous a été présenté par le directeur de la régie municipal : les principaux indices ont évolué dans le bon sens et les prix sont restés stables.

Le conseil a été unanime à saluer le travail de la régie, preuve s’il en était besoin, que le service public peut être au moins aussi performant que le privé !

Les rapports ont été approuvés à l’unanimité.

Nous avons réitéré la demande d’instauration d’une tranche à tarif social pour le prix de l’eau. Cette demande s’est heurtée jusqu’à présent à un refus de la Mairie. Affaire à suivre car ce type de demande se multiplie dans notre pays.

Budget de la ville et subventions:

 

Comptes administratifs et de gestion, budget supplémentaire….

Rappelant nos désaccords sur des projets  (en particulier sur celui de la place de la Mairie qui comme par hasard démarre juste après les élections…) et sur les priorités (absence d’alternative ambitieuse au « tout voiture ») nous avons voté contre ces budgets.

 

Les différentes subventions (aux écoles, aux associations sportives pour l’essentiel) ont été approuvées à l’unanimité.

Nous avons regretté, une fois de plus que la commission sports n’ait pas été réunie pour les subventions aux associations sportives…

 

Les autres points :

ont fait consensus :

-demandes de subventions pour la réhabilitation du quartier du Bouchet

-avis favorable pour le PLU de Saint Pierre

-créations de périmètres d’étude  sur les secteurs de l’Avenue de Genève et du Bois Jolivet

-Transformation du POS en PLU

Nous nous sommesabstenus sur le projet de lotissement « Les terrasses du Môle », émettant des réserves sur la conformité de cette opération avec l’esprit du SCOTT qui affirme vouloir densifier les groupements existants.

 

En cohérence avec notre opposition à ce projet, nous avons voté contre la demande de subvention concernant la requalification de la place de l’hôtel de ville qui restera, pour l’essentiel un parking à voiture (à plus de 3 millions d’euros !)

 

Clôture du conseil vers 23h30

Partager cet article
Repost0

commentaires