Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la liste d'union de sensibilités écologistes et de gauche à Bonneville
  • Contact

Actualité

Inquiétude des résistants concernant le musée
 voir: link

Recherche

Bonneville Solidaire Citoyenne

Osons une alternative de gauche, démocratique et durable
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 20:52

 

La démocratie à nouveau malmenée !

En effet, l’ordre du jour de ce conseil ne prévoyait que 13 points mais le point 3 était le débat d’orientation budgétaire (DOB), moment le plus important de la démocratie municipale, où la politique générale de la commune doit être débattue.

M. Saddier, a profité de sa prérogative de président de séance, maître du déroulement du conseil pour nous infliger trois heures de propagande (les élections approchent…) avant de commencer le débat d’orientation budgétaire.

Nous avons eu droit successivement à quatre présentations avec diaporama qui n’avaient aucun caractère d’urgence mais dont M.Saddier pensait qu’elles pouvaient servir son image :

Une présentation concernant la future rénovation du quartier de Bellerive

Une présentation du projet de mise aux normes de la Mairie

Un bilan détaillé de la fréquentation de la piscine

Une présentation du projet de déploiement de la fibre optique

Conformément à son habitude, M. Saddier a fait une très longue présentation préalable de  chacun de ces projets, s’en attribuant bien sûr tout le mérite, demandant ensuite aux intervenants de « faire court » !!!

Tout ceci nous a menés à 23h30 passées, au moment où, anesthésiés par ces trois heures ininterrompues, nous avons entendu M.Saddier ouvrir le DOB.

Nous avons protesté : le débat d’orientations budgétaire mérite mieux que d’être traité en fin de séance par des élus épuisés.

Nous avons indiqué que nous n’étions pas en état d’avoir un vrai débat et que nous nous contenterions de lire la déclaration que nous avions préparée :

 

 

« DOB   25/11/2013     Réponse des élus de la liste Bonneville Citoyenne et Solidaire

 

Pour qu’un réel débat puisse s’engager, il aurait fallu connaître clairement la situation budgétaire :

Le montant total des recettes, des dépenses contraintes et des marges de manœuvre.

Il aurait fallu des projets avec des estimations financières afin qu’on puisse en débattre les priorités

 De plus, la manière dont les décisions sont prises manquent singulièrement de démocratie : les commissions municipales, prévues par la loi, sont systématiques écartées du processus de réflexion et de décision.

Par exemple, vous affirmez qu’une projection des coûts liés à la réforme des rythmes scolaires a été intégrée au projet de budget. Pour se prononcer, il faudrait savoir quelles activités ont été prévues or rien n’a été évoqué à ce sujet précédemment au conseil municipal et la commission scolaire n’a examiné qu’un questionnaire essentiellement sur les horaires, conçu hors de la commission et dont les résultats n’étaient pas encore connus…

Vous évoquez une étude sur l’aménagement des rues du centre-ville or un projet précis (qui prévoyait que la rue Pertuiset ne communique plus avec la rue du pont) avait même été présenté publiquement à l’Agora. Y-a-t-il des modifications dont vous ne nous auriez pas parlé.

Est-il cohérent de morceler l’étude des rues du centre et le réaménagement de la place de la Mairie  : pourra-t-on donner priorité aux déplacements doux en centre-ville alors que le même nombre de places de parking a été maintenu devant la Mairie ?

Concernant les pistes cyclables, seul l’aménagement rejoignant la piscine est annoncé : vous n’avez toujours pas saisi l’importance que pourrait avoir le vélo en tant qu’alternative à l’usage de la voiture.

Rien n’est prévu non plus concernant les itinéraires piétons sécurisés : une fois de plus, nous réclamons que des mesures soient prises pour permettre à nos jeunes d’aller à pied au collège ou de rejoindre les bus ou la gare depuis le lycée sans danger.

Quant-aux transports en commun, vous n’avez rien prévu dans le réaménagement place de la Mairie, vous avez compromis le pôle multimodal en maintenant Gamm Vert sur le tènement foncier libéré par la sncf et il faudra se rabattre sur une solution plus compliquée et plus coûteuse  avec l’achat de terrains sur le quartier du Bouchet. On a vendu à 50 euros/m² à Gamm Vert, à quel prix va-t-on acheter au Bouchet ?

Les transports en commun vers Findrol sont encore pour l’essentiel à l’état de projets alors qu’on savait depuis bien avant le début de ce mandat que l’hôpital de Bonneville allait disparaître.

Les seules réalités sont, dans notre secteur, les infrastructures destinées au déplacement automobile, il n’y en a jamais eu autant, les collectivités locales ne manquent pas de millions d’euros pour cela. Par contre, une sécurisation de la jonction avec la route de la côte d’Hyot aurait dû être une priorité ce n’est qu’un projet pour fin 2014 dont le début ne figure qu’au conditionnel dans votre texte.

Avec vos réalisations, les intérêts financiers de la commune sont malmenés :   les terrains sont  vendus à bas prix à Gamm vert,  le gymnase sous la cour du lycée  est loué à un opérateur de loisirs privé au prix de 500 euros/mois ( pour 900m² en centre-ville, ce n’est vraiment pas cher), lors du contentieux avec la société Simora, nous avons appris que la commune louait des terrains  à moins du tiers de l’estimation administrative

Que  se passera-t-il quand vous aurez rasé l’hôpital, votre texte est muet sur le sujet.

Rien dans votre texte n’évoque des moyens pour impulser des projets pourtant nécessaires à la population :

Vous avez récemment remercié les Kinésithérapeutes qui assuraient des gardes  permettant de soulager les urgences du CHAL qui sont, de notoriété publique complètement débordées. Nous l’avions anticipé, vous ne prévoyez pourtant aucun moyen pour un centre d’accueil et d’orientation des urgences à Bonneville.

L’emploi a chuté durant votre mandat avec la fermeture de l’hôpital et de l’IUFM, des commerces ont fermé, Bonneville n’a même plus de librairie ! On cherche pourtant en vain dans votre texte des projets pour relancer l’activité.

Vos orientations transforment Bonneville en cité dortoir à destination  de populations à fort pouvoir d’achat, vous avez même, lors d’un conseil, affiché l’objectif de faire baisser le taux de logement sociaux.

En conclusion : Nous ne pouvons accepter cette politique et nous voterons contre votre budget s’il confirme ces orientations. »

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires